Le vignoble des Côtes de l’Orbe

Les 23 communes de l’AOC

 

Quatre communes se répartissent les 66% de l’appellation: Arnex (44,31 ha), Orbe (26,52 ha), Rances (22,40 ha), Valeyres-sous-Rances (21,70 ha). Derrière ce quatuor, deux communes avec plus de 10 ha de vignes : Champvent (15,30 ha) et Mathod (12,32 ha). Les autres sont marginales: Agiez (4,49 ha), Baulmes (0,94 ha), Bavois (1,33 ha), Belmont-sur-Yverdon (0,14 ha), Chamblon (0,83 ha), Chavornay (3,61 ha), Corcelles-sur-Chavornay (3,38 ha), Eclépens (2 ha), La Sarraz (4,10 ha), Montcherand (5,30 ha), Orny (400 m2!), Pompaples (0,92 ha), Suchy (0,12 ha), Suscévaz (4,19 ha), Treycovagnes (0,20 ha), Yverdon-les-Bains (204 m2!), Yvonand (0,19 ha). Ces 173,37 ha représentent 4,56% du vignoble vaudois. (Registre cantonal des vignes 2015)

Carte_vignobles_300

Le terroir (sous-sol)

Le vignoble des Côtes-de-l’Orbe est dispersé sur de petits coteaux de marnes courts (200 m à 300 m de long) et pentus (30% de pente en moyenne), exposés pour la plupart sud-est. Ces talus de raccordement entre des plateaux et la plaine sont très secs (86% des sols ne présentent pas d’excès d’eau): ils ne reçoivent aucune alimentation en eau de l’amont. Selon l’Etude des terroirs viticoles vaudois, les sols sont, pour plus de 50% des surfaces, directement issus de molasses (43% marno-gréseuses, 11% jaunes). En Pays de Vaud, avec le Vully, c’est le secteur viticole où la molasse est la plus directement impliquée dans la formation des sols. Les formations glaciaires représentent 30% des surfaces, réparties entre moraine de fond (20%) et moraine de retrait caillouteuse (10%). Les coteaux ont été taillés par les eaux de fonte des glaciers du Rhône et du Jura. Les molasses datent de 30 millions d’années. Trois fois plus ancien (105 millions d’années), un particularisme unique pour le Pays de Vaud: à Rances, on trouve des calcaires durs de l’Urgonien, reliefs d’un ancien récif qui s’étendait de Neuchâtel aux Cévennes françaises.

 

Mode cultural

Les vignes sont cultivées majoritairemnet en taille guyot ou cordon royat, quelques rares gobelets et mi-haute, avec une densité moyenne de 6500 pieds/ha.